Grossesse

Quand faire un test de grossesse

Avant d’annoncer la bonne nouvelle de votre grossesse, vous voulez vraiment être sûrs ? Les premiers signes ne sont peut-être pas trompeurs mais vous devez en avoir le cœur net ? Vous devez alors effectuer un test de grossesse. Vous pouvez en trouver dans les grandes surfaces ou en pharmacie. Mais est-ce que les résultats sont sans failles ? Vous pourrez aussi faire des analyses sanguines en laboratoire. Elles peuvent être effectuées dès les premiers jours de retard de vos règles et elles affichent des résultats fiables à 99%.

A partir de quand effectuer le test de grossesse ?

Pour avoir un résultat fiable, l’idéal serait d’effectuer le test de grossesse quand on est sûr qu’on a un retard des règles. Il existe certes des cas où l’hormone peut être détecté trois jours avant l’arrivée présumée des règles, comme pour le cas de la grossesse précoce mais ce cas reste rare. Attendre quelques jours n’est donc pas exclu dans ce cas. La raison en est que le test détecte la présence de l’hormone HCG qui est seulement sécrétée par l’ovule fécondée une fois qu’il se pose à l’intérieur de l’utérus. En clair, en comptant à partir du premier jour de vos règles, si votre ovulation a eu lieu le 14e jour de votre cycle, l’ovule a été fécondé aux environs du 16e jour. Il va donc s’implanter dans l’utérus vers le 21e jour. L’hormone HCG commence à être secrétée vers le 23e jour. Son taux sera correctement élevé afin de permettre une détection entre le 25e et le 28e jour (selon les tests), c’est-à-dire au moment règles suivantes devraient commencer.

Qui peut utiliser le test de grossesse ?

Les tests de grossesse en vente libre dans les pharmacies et les grandes surfaces s’adressent à toutes les personnes qui veulent connaître si elles sont enceintes.

Fonctionnement du test de grossesse

Les tests de grossesse vendus en pharmacie arrivent à détecter dans les urines la présence de l’hormone b-HCG qui annonce la grossesse. Et ce, dès le premier jour de retard des règles. Cette hormone démontre une fécondation et son accroissement au cours de la grossesse illustre bien des renseignements concernant le fœtus et son développement. Trempé d’un échantillon d’urine prélevé à jeun, le test change de couleur ou montre des signes positifs, négatifs ou invalide. Refaire le test en cours de journée reste aussi faisable. Il faudrait seulement éviter de boire trop d’eau pour ne pas diluer le taux de béta-HCG présent dans l’urine. La fiabilité de ces tests reste équivoque mais des précautions d’emploi drastiques peuvent promettre un résultat fiable.

Utilisation du test de grossesse

Généralement, il suffit de plonger le testeur dans un récipient rempli d’urine ou d’uriner dessus. Les réponses s’affichent entre 3 à 5 minutes. Une coloration de la languette annonce la présence d’un certain taux de l’hormone HCG, ce qui marque le début d’une grossesse.

Combien de fois utiliser un test de grossesse ?

En général, un test de grossesse ne peut être utilisé qu’une seule fois. De ce fait, si vous voulez effectuer beaucoup de tests, pensez à vous procurer plusieurs tests.

Seuils de sensibilité des tests de grossesse

Les tests de grossesse présentent des seuils de sensibilité différentes. Les plus appréciées car jugées plus fiables restent ceux qui arrivent à détecter 40 à 50 UI d’hormones HCG par litres. En effet, il existe des tests de grossesse qui détectent moins de ce seuil international par litre. Ces résultats induisent généralement l’utilisateur en erreur en affichant des résultats erronés.

Ce qu’il faut retenir d’un test de grossesse « faux positif »

Un test « faux-positif » démontre une grossesse alors qu’il n’y en a pas.

C’est un cas qui est aujourd’hui très rare mais qui peut tout de même arriver. Avant, ces tests étaient moins pointue et pouvaient voir d’autres hormones que la HCG et changent toujours de couleur. Mais de nos jours, un résultat « faux-positif » s’explique par plusieurs raisons spécifiques. D’abord, à cause de la prise d’un médicament riche en hormone HCG , conseillé dans les cas d’infertilités par exemple. Le test peut aussi être « faux-positif » si vous êtes sujette à un avortement spontané et qu’il n’y a pas eu implantation dans l’utérus. De ce fait, pour avoir la certitude d’être vraiment enceinte, la meilleure alternative serait de faire des prises de sang.

Ce qu’il faut savoir sur les résultats « faux-négatifs »

A l’opposé du « faux-positif », le « faux-négatif » indique que vous n’êtes pas enceinte alors que vous l’êtes. C’est aussi un cas assez rare mais qui peut quelquefois arriver si les tests sont trop sensibles. Des événements précis, comme une ovulation décalée qui se déroule en fin de cycle peut entraîner un « faux –négatif ». Si vous effectuez également le test trop tôt, ce dernier risque de présenter les mauvais résultats vu que les taux d’hormones sont encore trop bas. Toutefois, pour minimiser les risques de tomber sur un faux-négatif, mieux vaut prendre en considération toutes les bonnes instructions. A savoir, le prélèvement des urines du matin et l’attente du délai indiqué avant la lecture des résultats.

Ou se procurer des tests de grossesse ?

Les tests de grossesse en vente libre peuvent s’acheter partout, dans les pharmacies, les magasins de parapharmacies et même les grandes surfaces. La fiabilité des tests demeure la même peu importe l’endroit où vous l’achetez. Toutefois, acheter un test de grossesse en pharmacie permet de demander des avis et des conseils adéquats d’un professionnel de santé. Sinon, aujourd’hui, on peut également acheter des tests de grossesse sur internet. Elles peuvent être fiables mais il faudrait s’assurer qu’ils répondent aux normes européennes. Leurs moyens d’expédition sont également à prendre en considération dans leurs acquisitions car certains tests craignent les écarts de température.

Remboursement des tests de grossesse

En tant que produit en vente libre, les tests urinaires ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale. Néanmoins, si vous n’êtes pas satisfaits des résultats affichés par le test de grossesse, vous pouvez effectuer un examen sanguin, qui, lui sera bien remboursé.